Mentions légales    Plan du site     Administration     Physiologie Recherche Master
L'EA 4324  ORPHY (Optimisation des Régulations Physiologiques) étudie les mécanismes physiologiques participant à l’optimisation des interactions organismes-milieu  Physiology Research Master  

DACMES-inter SFR Scinbios

DACMES

Détermination de l'origine de la fatigue diaphragmatique lors du sepsis (DACMES)

 

Financement :

Appel d'Offre Interne, Projet inter-unités constituantes de la SFR ScinBios.

 

Equipes de Recherche impliquées :

EA 4324 ORPhy (porteur de projet)

EA 1274 M2S

Le sepsis chronique est un des facteurs responsable de la neuromyopathie acquise en réanimation. Il peut en résulter une faiblesse musculaire diaphragmatique à l'origine de difficultés de sevrage de la ventilation mécanique, ainsi qu'une faiblesse des muscles périphériques à l'origine de paralysies plus ou moins sévères des membres pouvant aller jusqu'à la tétraplégie flasque. Ce projet s'inscrit donc dans le cadre d'un problème majeur de santé publique, et l'étude physiologique du diaphragme dans le cadre du sepsis est innovante

 

 

L'objectif principal de ce projet est de déterminer si la fatigue du diaphragme observée lors d'un sepsis chronique est d'origine neuromusculaire et/ou métabolique ?

 

Les aspects métaboliques et contractiles intrinsèques du diaphragme étant mal connus, un premier travail sera effectué pour établir le profil métabolique de ce muscle chez le rat par des mesures de flux glycolytiques ; ces derniers seront comparés à ceux mesurés dans d'autres muscles squelettiques.

Dans un second temps, les mêmes mesures seront réalisées sur des diaphragmes de rats septiques. Nous pouvons envisager des modifications des orientations métaboliques aérobies ou anaérobies, révélant l'origine de la fatigue.

Parallèlement l'implication des espèces réactives dérivées de l'oxygène dans la fatigue diaphragmatique sera également étudiée par la vérification d'une augmentation attendue de l'attaque radicalaire au niveau lipidique et/ou de l'ADN, et de son implication sur les propriétés contractiles. Des modifications des paramètres cinétiques de la contraction sont attendus. L'étude sera complétée par une évaluation in vitro de l'excitabilité membranaire par le biais des propriétés des canaux sodiques.

 

Laboratoire ORPHY
UFR Sciences et Techniques, Université de Bretagne Occidentale

6 Av. Le Gorgeu  -  CS 93837
  29238 BREST Cedex 3   -   FRANCE

Directrice : C.MOISAN (+332.98.01.62.63)
Directrice adjointe: M-A.GIROUX-METGES(+332.98.01.80.67)
recherche@physiology-orphy.fr

 


Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page