Mentions légales    Plan du site     Administration     Physiologie Recherche Master
L'EA 4324  ORPHY (Optimisation des Régulations Physiologiques) étudie les mécanismes physiologiques participant à l’optimisation des interactions organismes-milieu  Physiology Research Master  

Prise en charge et prévention des pathologies cardiovasculaires

Prise en charge et prévention des pathologies cardiovasculaires

 

Sur un versant spécifiquement clinique, les travaux portent sur la problématique des pathologies cardiovasculaires. Pour les aspects expérimentaux, il s’agit de développer en collaboration avec le Département de cardiologie(Pr Jacques Mansourati) du CHRU de Brest des connaissances mécanistiques des pathologies cardio-vasculaires ainsi que d’évaluer des stratégies de prévention telles que l’utilisation de substances thérapeutiques, comme les statines, ou encore l’activité physique et/ou la nutrition.

 

Prise en charge :

Une partie des études cliniques porte sur l’efficacité des antithrombotiques sur la maladie coronaire ainsi que leurs risques. Font également l’objet d’études, l’utilisation de nouvelles générations de stents coronaires ainsi que la place des stratégies hybrides (angioplastie et chirurgie coronaire) dans la prise en charge du patient coronarien L’ensemble de ces études donne lieu à des collaborations nationales et internationales, et à des publications de haut niveau.

 

Prévention par l’activité physique :

Il est reconnu que l’activité physique est bénéfique en prévention primaire et secondaire des maladies cardiovasculaires. Ces effets bénéfiques sont vraisemblablement médiés par divers mécanismes dont ceux impliqués dans la fonction vasculaire, la fonction mitochondriale et le statut redox. Plusieurs modèles animaux sont utilisés.

      

 

Fonction endothéliale/statut rédox:

Les effets bénéfiques de l’activité physique et de la nutrition sont étudiés aux niveaux vasculaire, myocardique et musculaire chez plusieurs modèles murins de dysfonction endothéliale. Ainsi, nous avons montré un effet bénéfique d’un entrainement modéré sur le découplage de l’eNOS (NO synthase endothéliale). De même, une supplémentation alimentaire riche en antioxydants prévient l’augmentation (probablement délétère) de l’expression myocardique de eNOS induite par un entraînement intense, en relation avec des modifications concomitantes de leur statut redox.

 

Fonction mitochondriale et Espèces Réactives dérivées de l’oxygène

Les bénéfices de l’exercice chronique notamment au niveau cardio-vasculaire sont médiés en partie par la plasticité métabolique du muscle squelettique. L’entrainement régulier de type aérobie provoque une adaptation du muscle squelettique au niveau de sa biogénèse mitochondriale qui augmente les capacités oxydatives musculaires. Les mécanismes qui sous-tendent ces réponses métaboliques ainsi que leur cinétique de mise en place ne sont pas encore élucidés et font l’objet de travaux au laboratoire. Les espèces réactives dérivées de l’oxygène (ERO) principalement produites au niveau mitochondrial interviendraient dans ces processus en activant des voies de signalisation impliquées dans les adaptations phénotypiques (angiogénèse, hypertrophie musculaire, biogénèse mitochondriale) Si la production radicalaire est nécessaire à ces adaptations, elle doit toutefois être finement régulée pour éviter toute situation de stress oxydatif. Le rôle de l’exercice chronique sur la tolérance des tissus cardiaque et musculaire au stress oxydatif et à ses dommages sont étudiés au laboratoire.

Une approche comparée chez plusieurs espèces (rat /poisson) a montré qu’un entrainement modéré en endurance améliore les profils métaboliques et radicalaires musculaires. Quelle que soit l’espèce, l’entrainement semble être toutefois plus bénéfique chez le mâle que chez la femelle en termes d’efficacité énergétique mitochondriale et de résistance de la fonction mitochondriale au stress oxydant dans le muscle squelettique.

Les travaux en cours ont pour objectif principal de déterminer le décours temporel des adaptations transcriptionnelles et biochimiques de la fonction mitochondriale ainsi que de l’état rédox musculaire et cardiaque lors de l’exercice chronique.

 

Laboratoire ORPHY
UFR Sciences et Techniques, Université de Bretagne Occidentale

6 Av. Le Gorgeu  -  CS 93837
  29238 BREST Cedex 3   -   FRANCE

Directrice : C.MOISAN (+332.98.01.62.63)
Directrice adjointe: M-A.GIROUX-METGES(+332.98.01.80.67)
recherche@physiology-orphy.fr

 


Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page